Politique

INTERVIEW. François Asselineau « Macron n’a fait que des échecs diplomatiques »

François Asselineau - Sciences Po Lille TV

 

PRÉSIDENTIELLE. Invité par l’association eurosceptique Critique de la Raison Européenne (CRE) à l’IEP de Lille, le candidat à l’élection présidentielle François Asselineau a accepté de répondre à nos questions dans un long entretien en partenariat avec Sciences Po Lille TV.

Ce candidat surprise – dont nous avions eu l’occasion de parler l’année dernière sur WorldZine lorsqu’il avait obtenu ses parrainages – continue son action politique malgré sa déception face au score qu’il a recueilli : 0,92% des suffrages exprimés. Dans cette interview, il évoque toujours les thèmes forts prônés par l’UPR, son parti politique, à savoir la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

Quelles sont les raisons expliquant ce faible score à la présidentielle ?

Asselineau reste convaincu qu’il s’agit d’un problème idéologique : « Une des grandes difficultés à laquelle nous nous heurtons c’est qu’une grande partie des Français ne comprend pas la relation de cause à effet qu’il y a entre notre appartenance à l’UE et la situation quotidienne ».

Mais tout n’est pas imputable à ce facteur, il admet avoir commis des erreurs de communication : « Je ne dis pas que j’ai été impeccable sur la communication […] moi je suis comme le petit poucet, j’ai semé des cailloux pour la prochaine fois, je me doutais bien que je ne serais pas élu puisque que je n’avais pas les grandes orgues pro-Macron ».

Il affirme que son parti a subi un traitement médiatique en sa défaveur dans cette élection, justifiant ainsi l’hyperactivité de ses militants sur les réseaux sociaux : « C’est le sentiment que nous ne sommes pas considérés à notre juste place ».

Un parti qui continuerait de recruter des adhérents malgré l’échec à la présidentielle

Le Président de l’UPR annonce très clairement que son parti ne changera pas de discours, en affirmant plusieurs fois au cours de l’entretien être détenteur de la “vérité” : « Ce qui fait la force de notre mouvement c’est que les événements sont confirmés par les analyses ».

François Asselineau est persuadé que les formations telles que la France Insoumise ou le Front national trompent les citoyens en adoptant des positions ambiguës sur l’UE. En martelant avec insistance sur ce discours, il espère rallier à lui des déçus de ces partis : « Tout le monde a compris que Monsieur Mélenchon se moque du monde avec son plan A et son plan B […] parce qu’il ne veut pas proposer la sortie de l’Union Européenne, c’est exactement ce qui se passe avec Tsipras ».

Cette critique faite à ces partis, François Asselineau en adresse une similaire aux médias en développant l’idée selon laquelle le Président de la République bénéficierait d’un fort soutien médiatique : « Macron n’a fait que des échecs diplomatiques […] Les médias entretiennent l’idée que le monde entier nous l’envierait ».

Toutefois, il pense avoir remporter une partie de la bataille, celle relative à la notoriété que lui a donné la campagne présidentielle : « Les gens m’arrêtent dans la rue et me disent : oh c’est vous le monsieur qui connaissez tous les traités ».

One Response

  1. Asselineau le seule et unique candidat à la présidentielle 2017 qui pouvait vous sauver de la misère et la pauvreté que macron et ces serviteur des merdia vous promet. Et de plus ils vous crache à la geule.

Laisser un commentaire