Politique

INTERVIEW. Marine Tondelier « Avec le FN, soit vous êtes pour eux, soit vous êtes contre eux »

POLITIQUE. Depuis sa victoire au premier tour de l’élection municipale à Hénin Beaumont en 2014, le Front national a imposé sa propre manière de gérer la ville. Des méthodes si singulières que ses opposants mènent une lutte intense contre Steeve Briois, le Maire de la commune.

Afin de rendre compte de cette situation, nous sommes partis à la rencontre de Marine Tondelier, conseillère municipale EELV de la ville, en partenariat avec Sciences Po Lille TV. En mars 2017, son ouvrage Nouvelles du front paraît aux éditions Les liens qui libèrent, elle y décrit son action militante et son observation de la nouvelle gestion FN.

Une ville où règne l’esprit frontiste

Pourtant, malgré les critiques observées par de très nombreux opposants, le parti d’extrême droite confirme son enracinement dans ce territoire au fur et à mesure des élections locales et nationales. Au second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen y a obtenu un score symbolique, dépassant les 60% de suffrages exprimés. Doit-on donc y voir un plébiscite de l’action de Steeve Briois ?

Ils [l’équipe municipale] vont faire en sorte que 95% des gens soient contents en faisant les bacs à fleurs, les territoires, et donc ce qu’un Maire normalement doit faire. Et ils essaient de faire des choses pénibles pour seulement 5% de la population : ceux dont ils savent qu’ils ne voteront jamais pour eux. […] C’est une politique qui est démagogique, populaire et populiste

Selon la jeune élue, il y aurait donc une sorte de discrimination entre ceux qui ont accepté la gestion Front national et ceux qui souhaitent rester à la marge :

Tout est organisé par la ville, et organiser quelque chose en dehors de la municipalité est devenu aujourd’hui très compliqué à Hénin. Avec le Front national, soit vous êtes pour eux, soit vous êtes contre eux

Marine Tondelier analyse depuis cette élection un phénomène de « chape de plomb » dans la commune.

Vous avez toujours quelqu’un qui travaille à la mairie dans votre famille, qui a un commerce ou qui ne veut pas avoir d’embrouille, donc il y a vraiment une pression sociale qui s’est formée

L’intimidation des opposants par les réseaux sociaux

Au-delà même de ce que décrit l’élue comme étant une forme de contrôle, son travail d’opposante se retrouve sous le feu des projecteurs des militants Front national, en particulier sur les réseaux sociaux.

Les gens qui nous intimident sur Facebook ou qui vont m’insulter ne sont pas toujours des gens d’Hénin. C’est la fan-base de Steeve Briois, qui sont aussi des électeurs de toute la France. Dès que Steeve dit que quelqu’un n’a pas été gentil avec lui à Hénin, ils viennent régler son compte à la personne

Les rapports compliqués du FN avec la presse

Au niveau national, le parti de Marine Le Pen n’a jamais entretenu de bonnes relations avec les médias, mais au niveau local, cela semble être bien pire encore.

Ça se passe mal tout comme ça se passe mal avec toute personne qui a décidé de ne pas leur servir la soupe. La Voix du Nord n’est pas forcément pour ou contre le FN, ils sont journalistes et racontent les faits

Pour communiquer auprès de la population, le FN a un bien meilleur instrument : le journal municipal, commun à de très nombreuses communes. Mais ce journal est politiquement très orienté à Henin Beaumont.

Le FN préfère le journal municipal, c’est eux qui racontent leur avis sur la ville. C’est l’édito du Maire, c’est la tribune municipale qui va éclater les élus d’opposition, c’est des pétitions pour soutenir le Maire et sa crèche

Ce qui se ressent plus généralement, d’après Marine Tondelier, c’est la victimisation permanente du parti.

Ce que l’on voit c’est que la Voix du Nord serait contre eux, les juges seraient contre eux aussi, les élus municipaux d’opposition sont contre eux. Et donc il y a une sorte de complot avec tout le monde qui travaillerait ensemble contre eux. Mais à aucun moment il ne se demande si ce n’est pas lui [Steeve Briois] et sa politique le problème

2 Responses

  1. Tous les journaux municipaux sont les porte-voix du maire, ce n’est pas propre au FN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *