Politique Société

BREXIT. Les Hollandais diront au revoir au Royaume-Uni depuis la plage

En créant cet événement Facebook humoristique, Ron Toekook était loin d’imaginer qu’autant de Hollandais manifesteraient leur intérêt. Il convie tous les volontaires à dire au revoir au Royaume-Uni le 31 octobre, jour théorique du Brexit, les pieds dans le sable.

 

Sable fin, chaises longues et parasols, le décor du Brexit prend une tournure bien différente aux Pays-Bas. Depuis le mois d’août, des dizaines de milliers d’habitants ont partagé leur intérêt pour un événement aussi impensable soit-il : observer le départ des Britanniques depuis la plage de Wijk Aan Zee (les deux royaumes partagent la mer du Nord).

À l’origine de ce canular pris au sérieux, Ron Toekook, réalisateur de films néerlandais. Interrogé par WorldZine, il n’arrive pas à expliquer l’engouement qu’a pris son initiative, pour le moins spontanée : « Un dimanche, j’ai décidé de créer un événement sur Facebook. J’ai vu des politiciens à la télévision discuter du Brexit. Je me suis dit que le 31 octobre, je me rendrai sur la plage et saluerai les Britanniques. »

Environ 12 000 personnes attendues

Pari réussi, l’événement rassemble à ce jour 12 000 personnes « participantes » et 73 000 personnes « intéressées » sur Facebook. Ron Toekook en a immédiatement profité pour ouvrir une billetterie en ligne, avec une réelle organisation à la clef. Après avoir fait « coucou » au Royaume-Uni face à la mer, il a prévu d’amuser les participants avec des activités festives liées à la question du Brexit. « Après les au revoir, nous célébrerons la citoyenneté européenne avec de la nourriture et de la musique néerlandaises, françaises, allemandes et européennes », explique-t-il.

 

Carton d’invitation de l’événement

 

Should I Stay Or Should I Go, la chanson de The Clash résonnera à l’unisson d’après l’organisation. Quoi de plus de plus révélateur des tensions actuelles au Royaume-Uni, le gouvernement faisant face à une crise institutionnelle historique. Humour à part, l’événement aura pour but de fédérer autour de l’idéal européen avec « du vin français, de la bière belge ou du whiskey irlandais », le tout en mangeant des fromages hollandais. La festivité cachera cependant un déchirement de voir partir les Britanniques pour la plupart des participants. « Ce sont de bons amis et ça me fait mal au cœur de les voir quitter l’Union européenne », regrette Ron Toekook.

Sur place, certains habitants considèrent que le motif européen et solidaire est secondaire. Étudiant russe à La Haye, Konstantin voit le phénomène au second degré. « Je pense que ce sera une fête typique, une excuse de plus pour vendre plus d’alcool », s’amuse-t-il.

Incertitude sur la date du 31 octobre

Le Brexit ne manque pas de rebondissements depuis l’arrivée de Boris Johnson à la tête du gouvernement. Favorable à un « no-deal » avec l’UE, le Premier ministre a subi le revers d’une Chambre des communes défavorable à sa politique.

L’incertitude demeure une fois encore sur la date de sortie du Royaume-Uni, la Reine Élisabeth II ayant signé ce lundi 9 septembre une loi contraignant Boris Johnson à demander un report du Brexit. De son côté, Ron Toekook ne perd pas espoir face à l’instabilité politique du pays : « même si le Brexit n’a pas lieu, nous aurons toujours notre fête. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *