Céline Sciamma

Cinéma Culture
Portrait de la jeune fille en feu : ce que la sobriété a de plus beau
CINÉMA. C’est au beau milieu de Londres que Portrait de la jeune fille en feu fait sa deuxième apparition. Après quelques mots de la réalisatrice et ses deux actrices, la salle bondée est plongée dans l’obscurité. Les cinéphiles britanniques ont bien-sûr eu écho du prix du scénario de Cannes et se sont rués sur cette seconde projection nationale du dernier film de Céline Sciamma. 1770. Marianne, présentée à Héloïse comme…